Julien Doré

Julien Doré

Né le 7 juillet 1982, Julien Doré est l'arrière-arrière-petit-neveu de Gustave Doré, illustrateur d'ouvrages littéraires (Hugo, Balzac, Rabelais, La Fontaine...) au 19e siècle. Après avoir obtenu un bac littéraire, il entre à l'école des Beaux-Arts de Nîmes. En 2002, il monte le groupe Dig up Elvis avec des amis. Quatre ans plus tard, c'est la formation The Jean D'Ormesson Disco Suicide qui voit le jour. Il y reprend des tubes disco tels que "Born to Be Alive", dans des version...

Né le 7 juillet 1982, Julien Doré est l'arrière-arrière-petit-neveu de Gustave Doré, illustrateur d'ouvrages littéraires (Hugo, Balzac, Rabelais, La Fontaine...) au 19e siècle. Après avoir obtenu un bac littéraire, il entre à l'école des Beaux-Arts de Nîmes. En 2002, il monte le groupe Dig up Elvis avec des amis. Quatre ans plus tard, c'est la formation The Jean D'Ormesson Disco Suicide qui voit le jour. Il y reprend des tubes disco tels que "Born to Be Alive", dans des versions proches des musiques latino. Julien Doré finit par se présenter au casting de l'émission "Nouvelle Star" pour sa cinquième édition. Le jeune homme séduit le public par son originalité et ses reprises décalées et finit par remporter la compétition. Pour son premier single, le gagnant de la "Nouvelle Star" décide de reprendre un tube de la chanteuse Alizée, "Moi ... Lolita", qui le révèle d'ailleurs lors de l'émission de télé. Sa compositrice, Mylène Farmer, lui donne son autorisation pour qu'il utilise sa version de la chanson pour son premier single.

Son premier album, "Ersatz", réalisé par Renaud Letang (Feist, Raphaël, Manu Chao), paraît le 16 juin 2008 et bénéficie des collaborations de Cocoon, Arno et JP Nataf, ex-chanteur des Innocents. Le premier single est le morceau "Les Limites", suivi de "Les figures imposées". Il part ensuite en tournée et s'arrête notamment trois soirs à Paris, à La Cigale et à L'Elysée-Montmartre. Il fait par ailleurs son entrée en tant que marionnette des "Guignols de l'Info" et vit une idylle avec l'actrice et animatrice Louise Bourgoin. Julien Doré se lance dans le septième art en composant la bande originale du premier film de Judith Godrèche, "Toutes les filles pleurent", ainsi que celle du long-métrage "Holiday". En 2009, il remporte deux Victoires de la Musique dans les catégories "album révélation de l'année" et "vidéo-clip de l'année". En 2011, l'artiste revient avec un deuxième album, "Bichon", sur lequel apparaissent notamment Françoise Hardy, Biyouna et Yvette Horner.

L'actualité de Julien Doré