CHRISTOPHE WILLEM - FERMETURE POUR RENOVATION

CHRISTOPHE WILLEM - FERMETURE POUR RENOVATION

"Fais péter la note !" Casquette franchouillarde, blouson satiné et cravate bordeaux sur chemise à rayures, Christophe Willem débute invariablement ses concerts par le morceau "Quelle chance". Et quand il entonne "tout le monde s'aime, tout sourire, tout le monde danse !", les spectateurs obéissent au doigt et à l'œil.

On a souvent comparé Willem le désossé à une tortue. Un caméléon plutôt, tant le dégingandé à la voix d'ange semble à l'aise dans tous les styles : de la ballade soul à trois voix (avec sa choriste Lauranne et sa guitariste Skye) à l'électro-pop endiablé sur fond de lumières stroboscopiques, en passant par les reprises qui ont marqué sa vie (comme "Strong enough for love", la chanson qui l'a révélé à la Nouvelle Star) et, évidemment, la brochette de ses tubes, "Jacques a dit", "Double Je" ou  "Bombe anatomique".

Ce double dvd, baptisé "Fermeture pour rénovation", nous présente les deux facettes du personnage : l'artiste sur scène (filmé à la Cigale de Paris, en février dernier), impressionnant professionnel au sourire ravageur et l'olibrius en coulisses, boute en train chahuteur au fou rire communicatif. Au début du dvd, on le voit même parler au téléphone avec Madonna, mais c'est surement une blague. Willem, tout le monde l'aime.